Jean-Pierre Belonie, french photographer in Paris, was born in 1958 about 50 meters from the cafe where his mother was working and from where Robert Doisneau took this famous picture: "Le baiser de l'Hôtel de Ville, Very good start indeed !!

After brilliant studies at the back of the class room , close to the heater, he started to go to movies instead of school and developped his eye and his sense of humour.

Thanks to Peter Sellers, Akira Kurosawa and the great Fellini.

After a brief career in the music world, he moved to New-York, at this time it was easy to meet with master like Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat and Keith Haring.

After 6 months working with famous photographers, he started to travel and volunteers for « French Doctors » and other NGO's in more than 25 countries like Viet Nam, Lao, Cambodia, Colombia, lndia, Brazil, Australia, Nepal, Madagascar, Cuba, Boznia, Croatia, Zimbabwe etc…

He spent 5 months in Villa Medici in Rome and discovered what is a real Artist from his composition teacher and got great motivation from this experience,

He started to do exhibitions in Europe (Paris, Rome, Amsterdam, Madrid) and New York.

After surviving Y2K bug, he started to concentrate and specialize in endengered ethnic groups and ethnic ceremonies like in lndia, Myanmar, Malaysia, Niger and Mali.

He did exhibitions in Bamako and Jerusalem.

ln the mean time, he took class of ethnology at Paris Sorbonne, and did his first immersion of 2 months with Surma and Mursi tribes of Omo valley (south Ethiopia) lt was great shock, like going backwords millenaries ago, with power and beauty.

He joined a conservation project in Kalimantan for 3 months to set back orangutan in the remaining tropical forest and visited the Dayak of Sarawak in Malaysia, went to Myanmar's Caren and Dogon from Mali.

He had the chance to be in lceland before the Eyjafjallajokull erupted. there he met an lndian Maharadjah who invited him to the Maha Kumbmela in Haridwar, this was breathtaking and drove him to attend millenary ceremonies. In 2012 despite extremism from Azawad and « end of the World » threats, he went to the most fascinating ceremony named « Geerewol » from the Fulani ethnic group in Niger, then the famous Himba from Namibia and not often visited tribes of South Angola and South Sudan.

After an exhibition in Paris, he decided to organize "when Asia meets Africa" in Bali and Singapore, motivated by the success of these events, he decided to leave 9 to 5 business to travel and pictured the world.

Visited Java temples and volcanos as well as Flores, Sumatra, sulawesi and Sumba islands.

Lived 3 months in Jerusalem, visited Jordan, Lebanon and Greece,  returned to amazing Ethiopia.

Jean-Pierre Belonie, photographe français à Paris, est né en 1958 à 50 mètres du café où travaillait sa mère biologique et d’où Robert Doisneau a pris cette célèbre photo : "Le baiser de l'Hôtel de Ville", Très bon départ effectivement !
Après de brillantes études à l’arrière de la salle de classe, près du chauffage, il a commencé à aller au cinéma au lieu de l’école et a développé son œil et son sens de l’humour.

Merci à Peter Sellers, Akira Kurosawa et le grand Fellini.
Après une brève carrière dans le monde de la musique, il s’installe à New-York, où il est facile de rencontrer des maîtres comme Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat et Keith Haring.
Après 6 mois de collaboration avec de célèbres photographes, il a commencé à voyager et à faire du bénévolat pour Médecins du monde et d’autres ONG dans plus de 15 pays comme le Viet Nam, le Laos, le Cambodge, la Colombie, l’lnde, le Brésil, le Népal, Madagascar, Cuba, la Bosnie, la Croatie, le Zimbabwe etc…
Il a passé 5 mois à la Villa Médicis à Rome et a découvert ce qu’est un véritable artiste grâce à son professeur de composition et a obtenu une grande motivation de cette expérience.
Il commence à faire des expositions en Europe (Paris, Rome, Amsterdam, Madrid) et à New York.
Après avoir survécu au bug de l’an 2000, il a commencé à se concentrer et à se spécialiser dans les cérémonies ethniques comme en Inde, au Myanmar, en Malaisie, au Niger, au Mali et au Sud Soudan.
Il a présenté des expositions à Dakar, Bamako, Paris et Jérusalem.
Entre-temps, il suit des cours d’ethnologie à Paris Sorbonne, et fait sa première immersion de 2 mois avec les tribus Surma et Mursi de la vallée d’Omo (sud de l’Ethiopie).
Il a rejoint un projet de conservation à Bornéo pendant 3 mois pour la sauvegarde des orang-outan dans la forêt tropicale menacée et a visité les Dayak du Sarawak en Malaisie, est allé chez les Karen du Myanmar et les Dogons du Mali.

Il a eu la chance d’être en Islande avant l’éruption de l’Eyjafjallajokull. Là, il a rencontré un Maharadjah indien qui l’a invité à la Maha Kumbhmela à Haridwar, ce fut à tellement à couper le souffle et l’a conduit à assister à des cérémonies millénaires. En 2012, malgré les terroristes de l’Azawad et les menaces Maia de la « fin du monde », il s’est rendu à la cérémonie la plus fascinante intitulée « Geerewol »  du groupe ethnique Peulh au Niger, puis les célèbres Himba de Namibie et a visité les tribus de l’Angola et du Soudan du sud.
Après une exposition à Paris, il a décidé d’organiser "quand l’Asie rencontre l’Afrique" à Bali et Singapour, motivé par le succès de ces événements, il a entrepris de nouveaux voyages.
Il a visité les temples et les volcans de Java ainsi que les îles de Flores, Sumatra, Sulawesi et Sumba.
Il a vécu trois mois à Jérusalem, a visité la Jordanie, le Liban et est retourné en Éthiopie.

Sri Lanka, Chili et Tibet sont au programme !!